Les oubliés de la grande guerre

Publié le 11 Novembre 2012

Jean-Julien-Marie Chapelant a été fusillé pour désertion en octobre 1914, au début de la Grande Guerre. Il avait 23 ans. Après des décennies de combat judiciaire, l'officier vient d'être réhabilité par le ministre des Anciens combattants, et se voit ainsi attribuer la mention "Mort pour la France", presque 100 ans plus tard. 

 

La décision du gouvernement d'attribuer la mention "Mort pour la France" à un soldat fusillé pour désertion en octobre 1914 constitue une nouvelle réhabilitation de certains des 800 fusillés durant la Grande Guerre. Parmi ces 800 suppliciés, plus de 650 soldats ont été passés par les armes après avoir été condamnés à mort par des conseils de guerre pour désertion, mutinerie, refus d'obéissance ou crimes de droit commun.  

Et seulement une cinquantaine d'entre eux au total ont vu leur honneur racheté comme ayant été des "fusillés pour l'exemple".

Dans l'un de ses jugements en réhabilitation de 1934, la Cour suprême de justice militaire avait écrit : "Attendu que si les nécessités impérieuses de la discipline commandent en temps de guerre le sacrifice de la vie, ce sacrifice ne peut être imposé lorsqu'il dépasse les limites des forces humaines".

En ce jour de souvenirs, ne les oublions pas. 

 175943_10152248062690037_1906899027_o.jpg

Rédigé par dominique

Publié dans #généralités

Repost 0
Commenter cet article

Lisbei 11/11/2012 20:54


Je suis heureuse de lire ton commentaire, effectivement, ces morts inutiles (pour l'exemple, non, mais, on se rend compte de ce qu'on dit, parfois ?) me soulèvent le coeur ... comme toutes les
autres morts en temps de guerre, bien sûr ...


Bisous !

dominique 12/11/2012 09:48



Dans un monde où tout va si vite, un petit rappel ne fait pas de mal ! Et puis, il y a eu aussi les bataillons coloniaux, la "chair à canon", les "sacrifiés" de Craonne, les
"gueules cassées".... Des mots qui n'évoquent plus grand chose pour la nouvelle génération malheureusement. Et il n'y a plus d'anciens combattants vivants pour leur rappeler. biz



tinou66 11/11/2012 18:58


un beau geste pour eux et pour nous 


tinou66

dominique 12/11/2012 09:40



Dans un monde où tout va si vite, un petit rappel ne fait pas de mal ! biz



Steph' 11/11/2012 11:40


bisous Dominique

dominique 12/11/2012 09:40



Merci et passe une bonne semaine biz



Gau 11/11/2012 09:52


Merci infiniment d'évoquer cet aspect de la guerre trop longtemps occulté. Je suis très touchée. Hélas, cela ne rendra pas la vie à nos malheureux poilus, mais ils vivent dans notre mémoire.

dominique 12/11/2012 09:38



Ce sont des évennements que l'armée préfère passer sous silence. Pourtant, il serait pas de réhabiliter et de rendre leur honneur à ses hommes, qui n'avaient pour la
plupart rien fait de si répréhensible.  biz



maria romero 11/11/2012 09:51


oui tu as raison une pensée pour eux, sans qui, nous ne serions pas ce que nous sommes et nous ne vivrions peut être pas là où nous sommes !!! bisous et bon dimanche 


maria 

dominique 12/11/2012 09:35



Dans un monde où tout va si vite, un petit rappel ne fait pas de mal ! biz